GROSSESSE

ma préparation à l’accouchement

Comme vous le savez peut-être déjà, je ne suis pas une grande adepte des produits médicamenteux, je privilégie les remèdes naturels. Pour mon second accouchement, j’ai également souhaité ne pas avoir recours à la péridurale. La différence cette fois c’est que je savais dans quoi je m’embarquais (plus ou moins) et j’appréhendais la douleur différemment. Mon premier accouchement ayant été long et éprouvant j’espérais que celui-ci le soit moins. J’avais envie de vivre cet accouchement en pleine conscience et de moins me laisser submerger si je puis-dire. Je vous partage donc aujourd’hui toutes les choses naturelles faites pour me préparer au jour J.

Sophrologie

J’ai découvert cela à ma première grossesse. Ma sage-femme en pratiquait à la fin de chaque cours de préparation et j’étais très réceptive. Une détente absolue qui me faisait l’effet d’une sieste, juste parfait pour moi qui n’arrive jamais à en faire.

Pour cette deuxième grossesse je n’ai fait que deux cours, je me suis donc équipée de la box Morphée, très pratique pour se détendre de la maison sans ondes et à toute heure. Elle contient des séances de sophrologie, méditation, des sons de la nature… Et même des bruits blancs pour petits et grands. Celle-ci était présente dans mon sac pour la salle de naissance.

Yoga prénatale

J’ai pris quelques cours de yoga prénatale, ma prof venait à la maison, c’était mon moment à moi, ça m’a permis de pratiquer un peu d’exercice et d’être plus à l’écoute de mon corps. De m’évader un peu du quotidien et de me recentrer. Un bonheur ! J’ai hâte de recommencer.

Ostéopathie

Je n’y ai pas eu recours pour mon premier et j’ai souffert de sciatique, maux de dos… Pour cette grossesse j’ai été suivi tous les mois à partir de mon second trimestre à raison d’une séance par mois. Ces séances étaient destinées à soulager mes éventuels maux de grossesse (douleurs dorsales, brûlures d’estomac…) ainsi qu’à préparer mon corps à l’accouchement. Hasard ou pas, me concernant je n’ai eu aucune douleur persistante et un accouchement express.

Je l’ai également revu 1 mois après mon accouchement. Quant à bébé, elle a eu le droit à sa séance dans la semaine qui a suivi sa naissance. Et toute la famille consulte ne serait-ce que pour un check-up une fois par an.

Acupuncture/acupression 

Pour soulager mes maux de dos pendant ma première grossesse j’avais eu recours à une sage femme qui pratiquait l’acupuncture, ça s’est avéré très efficace puisque je n’ai eu besoin que d’une seule séance. Pour les frileuses des aiguilles, honnêtement ce n’est pas douloureux. C’est simplement étrange comme sensation puisqu’on les laisse poser un petit moment avant de les retirer. Profitez de ce temps pour rester allongé et vous reposer. Fun fact, la séance a eu un tel effet apaisant sur moi qu’après celle-ci je me suis assoupie dans ma voiture pendant 15 min.

J’ai failli avoir recours à l’acupuncture pour ma deuxième grossesse. Afin d’aider à éventuellement déclencher le travail et pour que papa ne loupe pas la naissance vu qu’il était absent la semaine suivante. Le rendez-vous n’a pas eu lieu notre fille est arrivée avant.

Après mon premier accouchement qui avait été éprouvant et pour lequel j’avais perdu pas mal de sang une sage femme qui pratiquait l’acupression est passée dans ma chambre, quelques points, histoire de me redonner un coup de boost, très efficace également.

Cours de préparation à la naissance

Cela vous permet comme son nom l’indique de vous préparer à la naissance de votre enfant. Vous apprendrez le côté théorique mais également pratique de l’accouchement, de comment accueillir au mieux votre bébé et ce sera le moment parfait pour poser toutes les questions qui vous angoissent ou vous passent par la tête (puisque non il n’y a pas de question bête).

Ces cours ne sont pas obligatoires mais je vous les recommande car ils peuvent être très interessants. Vous aborderez plusieurs sujets à savoir: les étapes de l’accouchement, comment bébé aussi participe à cet accouchement, comment appréhender la douleur, la soulager et autres techniques comme la poussée par exemple.

Personnellement, j’ai fait tous les cours pour mon premier accouchement, accompagné de mon chéri quand c’était possible. Cela nous a permis de débriefer après les cours, de discuter de tout cela et de ne pas appréhender le jour J. J’ai également rencontré deux filles avec qui je suis toujours en contact depuis ces dernières années malgré le fait que nous n’habitons plus du tout dans les mêmes villes et nous partageons ensemble l’évolution de nos fils.

Pour ce deuxième accouchement, j’ai sélectionné et me suis inscrite seulement aux cours qui m’intéressaient soit deux au total. Histoire de revoir “les bases” et finalement j’ai même appris et compris ce que je devais faire différemment de mon premier accouchement.

Tisanes de feuilles de framboisier

A se procurer dans la nature quand c’est la saison ou trouvable dans les magasins bio notamment. Je mettais environ 2 ou 3 pincées de feuilles de framboisiers à infuser pendant 10 minutes pour un mug.

J’ai commencé à en prendre vers 37 SA , à raison d’une à trois tasses par jour. L’objectif en prenant ces tisanes est que le travail soit efficace, que la dilatation se fasse bien et qu’il y ait un bon ramollissement du col de l’utérus.

Manger des dattes

Déjà d’une j’aime ça et en passant devant l’étalage de fruit et légumes j’ai repensé à un article que j’avais lu sur les bienfaits d’en consommer sur le dernier mois de grossesse. Apparement le temps de l’accouchement serait réduit, les contractions plus efficaces pendant le travail et la dilatation meilleure.

De plus elles sont une bonne source en fer et moi qui étais sous médicament depuis quelques mois en plus de mes deux autres compléments alimentaires naturels et que mon taux n’augmentait pas pour autant. Il n’était pas plus mal de commencer à en manger quelques unes dans la journée pendant mon dernier mois.

Mes huiles essentielles

A utiliser avec beaucoup de précaution je vous mets un livre complet pour les utiliser enceinte l’ouvrage de Danièle Festy “Quelles huiles essentielles pendant ma grossesse ?”

Également un article du site Aroma zone avec plusieurs informations et recettes sur les huiles essentielles pendant la grossesse.

Personnellement pour le jour J voilà les huiles que j’ai utilisées:

Huile essentielle de giroflier:  huile essentielle à bannir pendant la grossesse mais utile pendant l’accouchement. Elle favorise les contractions et soulage la douleur par son coté anesthésiant.

Huile essentielle de palmarosa: en association à celle de giroflier forment un super duo, leur mélange permet une meilleure gestion de la douleur et amène des contractions efficaces.

Huile essentielle de lavande vraie: pour aider à se détendre elle est également connue pour son coté décontractant musculaire et antalgique.

Huile essentielle de camomille romaine: réputée pour aider à se détendre, dénouer les tensions et de diminuer le ressenti de la douleur et le niveau d’anxiété.

Huile essentielle de laurier noble: pour apporter force et courage, elle aide à se relaxer.

Les flacons de camomille romaine et la lavande vraie dans mon sac de naissance pour en mettre quelques gouttes sur un mouchoir à inhaler pendant le travail.

Je me suis également concocter un mélange en roll-on à utiliser pendant le travail et à appliquer sur le bas du dos en massage toutes les 20 minutes.

Pour mon roll-on d’environ 30ml:

15 gouttes de lavande vraie

15 gouttes de laurier noble

15 gouttes de camomille romaine

40 gouttes de giroflier

60 gouttes de palmarosa

Et je remplie mon roll-on avec de l’huile végétale de noyau d’abricot (environ 20ml)

Homéopathie

Pour ma première grossesse ma sage-femme m’avait fait une ordonnance que j’avais gardée. Sachez qu’il est toujours possible de se faire rembourser l’homéopathie sur prescription n’hésitez pas à demander.

Je vais donc vous partager cette prescription:

Dès le début du 9ème mois, prendre:

3 granules de chaque, le matin

  • ACTEA RACEMOSA 9CH
  • CAULOPHYLLUM 9CH

3 granules le soir

  • GELSEMIUM 9CH
En partant à la maternité, prendre:

La dose globule (tout le tube)

  • GELSEMIUM 30CH
Pendant le travail prendre:

3 granules d’un tube (les alterner tous les quarts d’heure)

  • GELSEMIUM 9CH
  • ACTEA RACEMOSA 15CH
  • CAULOPHYLLUM 5CH
Si arrêt de la dilatation, prendre:

La dose globule (tout le tube)

ACTEA RACEMOSA 30CH

Après l’accouchement, prendre:

3 granules

  • ARNICA 9CH

La dose globule (un tube de chaque)

1 dose le lendemain de l’accouchement, 4 jours après et 8 jours après.

  • ARNICA 15CH
  • CHINA 9CH

Massages du périnée

Pour ça j’ai utilisé l’huile de massage Weleda, vous trouverez également sur leur site toutes les informations pour bien faire ces massages. J’ai commencé quotidiennement au début du 8ème mois de manière à préparer le passage de bébé. J’ai également utilisé l’huile environ 20 jours après mon accouchement, je n’ai eu que des sutures internes mais de souvenir après ma première grossesse cela permettait de favoriser la cicatrisation et d’assouplir la peau et donc la cicatrice.

By
0

Vous aimerez aussi

Laissez votre commentaire